Hoi An en 3 jours : l’enchantement d’une ville musée

C’était sans aucun doute, l’étape la plus charmante du voyage. Le vieux centre de cette petite ville portuaire recèle d’édifices historiques : maisons, pagodes, ponts…qui se visitent à pied ou à vélo. Quelques jours entre lampions, spectacles de danses et cuisine traditionnelle, qui m’ont quasiment fait remonter le temps. Magique !

Notre hôtel : Nous avons séjourné au Hai Yen Hotel. Il se trouve à 10 minutes du vieux Hoi An à pied, dispose d’une piscine et est très bon marché : environ 25 € la nuit pour 4 avec les petits-déjeuners en buffet compris. Nous avions une chambre familiale gigantesque, propre et bien agencée. Le seul point noir : le service laundry ! Ils m’ont ruiné 2 t-shirts et un pantalon et n’ont jamais voulu le reconnaître, à éviter donc ! Préférez faire nettoyer votre linge ailleurs.

Le vieux Hoi An : Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et pour préserver la beauté du lieu, les touristes doivent s’acquitter d’une sorte de droit d’entrée qui contribue à la conservation des bâtiments par exemple. Il se peut que vous passiez, comme nous, devant les petites guérites sans vous en rendre compte, mais vous serez assez rapidement rappelé à l’ordre car sans ce sésame, aucune des portes des édifices ne vous seront ouvertes. Une fois à l’intérieur, l’atmosphère pittoresque emporte l’esprit dans un autre temps. Le monument qui a le plus de succès est sans aucun doute le pont couvert japonais. Construit au début du 17ème siècle, il est encore intacte et son architecture fait le bonheur des amateurs de photographie. Mais le vieux Hoi An c’est bien plus que ça : des maisons de culte ou communales à chaque coin de ruelles, des musées sublimes comme celui de la céramique, des temples chinois ou encore des pagodes bouddhistes au décor merveilleux, des rue commerçantes traditionnelles et des spectacles culturels, la visite relève presque d’une plongée dans un véritable musée vivant. Le plus beau : dîner le soir près de la rivière avec toutes les lanternes d’allumées, l’ambiance conte de fées est alors à son paroxysme !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Restaurant typique @globeattraction

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le pont Japonais@globeattraction
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Globeconseil : De nombreux guides expliquent que le ticket n’est pas obligatoire si vous ne visitez pas les édifices. Faux. Si tel était le cas, il y a quelques années, c’est désormais obligatoire même pour flâner dans les rues. Il vous donne accès à la vieille ville autant que vous le voulez, y compris les jeux populaires et le marché du soir et vous permet de visiter 5 lieux sur les 22 ouverts au public. Tarif : 120 000 Dongs par adulte.

Le watercoconut village : Ce village de pêcheurs doit son nom aux cocotiers d’eaux dont il est truffé ! Nous y sommes allés en scooter ( environ 5 € la location par jour) car il se situe à quelques kilomètres du vieux Hoi An. Une fois sur place on y fait quoi ? Une balade en basket boat : des petites embarcations traditionnelles vietnamiennes toutes rondes qui se faufilent entre les arbres. Les enfants peuvent s’initier à la pêche au filet et à la pêche aux crabes. La sortie dure environ 45 min. Nous vous le recommandons vraiment, il y a un petit côté « jungle river » très chouette et les familles de pêcheurs sont adorables. Cette excursion se fait sur une demi-journée. Tarifs : 30 000 Dongs pour entrer et ensuite 200 000 Dongs, soit à peu près 8 €, par bateau ( pour 2 personnes ).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Watercoconet village @globeattraction

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

scène de vie @globeattraction

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le pêcheur @globeattraction

Globeconseil : Le village n’est pas indiqué comme tel sur les cartes, il faut donc aller à Cam Thanh et ne vous inquiétez pas, dès que les locaux vous voient tourner dans les rues, ils se font un plaisir de vous mener jusqu’à l’entrée. 

La plage de An Bang : Les guides la décrivent comme étant plus calme et moins touristiques que Cua Dai, LA plage de référence à Hoi An, c’est donc logiquement vers elle que nous avons traîné nos tongs. Nous nous sommes arrêtés au Be Cu beachside Restaurant, tenus par des locaux pour y déjeuner et y passer l’après-midi. Le tout nous aura coûté 25 euros pour 4, transat et parasols compris. Mais la superbe surprise aura été le parachute ascensionnel. Totalement hors de prix en France, j’avais toujours rêvé d’en faire, et An Bang m’a permis de réaliser ce rêve. J’avoue qu’en voyant le parachute, sur le sable, j’ai à peine réfléchi, Fabien m’a illico conforté dans mon craquage, et c’est ainsi que nous sommes partis sur un coup de tête, avec un enfant chacun sous le bras pour découvrir la mer vue du ciel pendant 10 min. Les « pin’s » ( aka Tic et Tac) n’ont pas eu le temps de dire « ouf » non plus et tant mieux, car je crois que sinon, ils auraient flipper ! Au final, ils ont adoré et rêvent d’en refaire. Tarifs : 800 000 Dongs pour 2 soit 30 €, chez nous vous pouvez compter plus du double !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

An Bang beach @globeattraction

Le site Khmer de My Son : Les ruines se trouvent à environ 1h15 de scooter de Hoi An. Pour nous le trajet a été un peu plus long, d’abord parce qu’on aime bien s’arrêter prendre des photos mais surtout parce que le GPS s’est un peu merdoyé et nous a fait passer par des routes, puis des rues, puis des ruelles, puis des voies, puis des chemins, puis des sentiers, puis des champs…Je vous laisse imaginer le tableau :  moi, qui suis loin d’être la Rossi girl du deux roues, avec en plus la responsabilité de mon Tic derrière, arrivée dans une ornière de gadoue pleine de flaques (que dis-je des flaques, des piscines oui )  au milieu d’un champs, comme j’étais méga à l’aise ! J’ai pris sur moi un petit moment, avant de stopper tout simplement le scooter en vociférant un adorable :  « m’en fous j’avancerai plus ! ». Et maintenant vous la visualisez mieux la mini scène de ménage au milieu de la rizière ? …oui, je suis sûre 🙂 Bref, Fabien étant d’un calme olympien concernant mon caractère un peu emporté, a réussit à me refaire partir et nous sommes finalement arrivés à bon port, entier ! Pour ce qui nous intéresse réellement, c’est à dire le site en lui-même,disons qu’il ressemble à un mini Angkor, mais vraiment mini…en 1h30 le tour est fait au milieu d’une jolie végétation. Excursion pas incontournable de mon point de vue mais sympa pour une demi-journée. Tarifs : 150 000 Dongs par adulte / 30 000 Dongs par enfants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

My Son @globeattraction

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

My Son @globeattraction

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

My Son @globeattraction

 

Nos « recos restos » : Le Red Snaper pour un dîner au bord de la rivière, 82 Bạch Đằng, Phường Minh An, Hội An, Quảng Nam, Vietnam et Miss Lien Thao, An Hội, Hội An, Province de Quảng Nam, Vietnam, situé sur le Food Court, pour des prix imbattables et des plats vraiment typiques.

Notre avis : Hoi An c’est un peu la Venise locale, romantique et féerique, à souhait mais elle ne nécessite pas plus d’un jour ou deux de visite sauf si vous voulez profiter de la plage ou des quelques sites intéressants autour. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :